• Reading time:3 min(s) read
  • Post author:
  • Post category:Afrique / Histoire

Le Monument de la Réunification est l’oeuvre du français Salomon, du sculpteur camerounais Gédéon Mpando et du père jésuite Mgr. Engelbert Mveng. Erigé au début des années 70, il célèbre la réunification des parties anglophones et francophones du Cameroun. L’oeuvre représente deux spirales, parfois assimilées à des serpents, qui s’enroulent et fusionnent au sommet, au niveau de leurs têtes.

Le monument principal

Le monument principal, appelé la tour, est construit sous forme de spirale conique avec 3 palliers:

  • Un sous-sol, avec un hall circulaire décoré des tableaux mureaux de Mgr. Engelbert Mveng
  • Une dalle au rez-de-chaussée, habillé de fresques en bois
  • Un sommet, point de rencontre des entrées de la spirale et symbolisant l’unité parfaite des parties anglophone et francophone du Cameroun

La statue

La statut représente un vieil homme éclairant le chemin de la tradition vers la modernité avec une torche. Portant 5 enfants, il transmet la sagesse ancestrale aux nouvelles générations. Cette symbolique de Gédéon Mpando représente la valeur de l’unité familiale.

A propos de la réunification du Cameroun

Le 20 mai 1972, le président Ahidjo organisa un référendum pour mettre fin au système fédéral en vigueur jusqu’à cette époque. Le référendum fut largement gagné et le 20 mai devint la fête nationale d’un Cameroun qui s’appellera désormais « République Unie du Cameroun » jusqu’au 4 février 1984 où une révision de la constitution introduit le nom connu jusqu’à ce jour: la République du Cameroun.

Source: Wikipédia

A propos de Kamix

Kamix est un Prestataire de Services sur Actifs Numériques enregistré en France par l’Autorité des Marchés Financiers sous le numéro E2021-018. Kamix a développé le 1er service de transfert d’argent avec 0% frais de commission depuis la diaspora Camerounaise en Europe vers le Cameroun. Le Service Kamix devrait être rendu disponible pour d’autres destinations en Afrique Centrale et de l’Ouest dans les prochains mois. D’après la Banque Mondiale, l’Afrique perdrait chaque année près de 2 milliards de dollars en frais de transfert d’argent. La mission de Kamix est en ligne avec les Objectifs de Développement Durable des Nations Unies visant à réduire les frais de transfert d’argent sur le continent. Ces transferts représentent en effet un principal levier de développement économique et social, près du double de l’aide publique au développement.